travailler la conscience phonologique en maternelle et CP

fichier de 100 fiches de phonologie pour les moyennes et grandes sections
fiches gratuites, cliquez ici

Résumé de l'animation pédagogique organisée par Annie Macary et Martine Minvielle, conseillères pédagogiques à Paris, (avril 2008).

Cette animation donne des idées d'exercices que l'on peut pratiquer avec des enfants de maternelle et CP et aide à mieux comprendre les processus complexes mis en oeuvre dans l'apprentissage de la lecture.
Pour imprimer le résumé, cliquez ici.

Conscience phonologique

Quand on lit un mot, soit il est dans votre « dictionnaire mental » (lecture immédiate), soit vous le déchiffrez (mot nouveau).

Pour apprendre à lire, il faut :

1 Identifier les mots à l'écrit
2 Comprendre le sens

  Pour identifier les mots à l'écrit, soit :
•  1- on déchiffre ,
•  2- soit on utilise la lecture immédiate.

 

Pour déchiffrer on doit développer les compétences suivantes :

A compréhension du principe alphabétique (chaque lettre donne un son)
B capacité à identifier les phonèmes
C capacité à mettre en relation phonèmes et graphèmes

A-  Appropriation du principe alphabétique

1-  Comprendre que le mot écrit correspond à un mot oral

Les enfants doivent comprendre que la longueur du mot correspond à la longueur de la chaîne sonore. Par exemple, il ont tendance à penser que le mot « train » est plus long que le mot « locomotive » car l'objet train est plus long que l'objet « locomotive ». Une étape est franchit quand ils comprennent que le mot écrit correspond à la longueur du mot oral.

2-  Comprendre qu'une chaîne orale est une suite de mots séparés par des blancs.

3-  Comprendre que les mots sont formés de segments appelés syllabes, et que les syllabes peuvent être réutilisées pour former de nouveaux mots. Un mot est formé de phonèmes qui se traduisent en graphèmes. Ces compétences se travaillent, on les appelle « conscience phonologique ». En développant la conscience phonologique, on permet aux enfants d'apprendre plus facilement à lire. On doit expliquer aux enfants que cela les aidera dans leur apprentissage de la lecture au CP.

 

B- Développement de la conscience phonologique :
Capacité à identifier les phonèmes et capacité à mettre en relation phonèmes et graphèmes

a- Sensibilisation aux sons
b- La syllabe
c- Attaques et rimes
d- Phonèmes

 

Rappel pour faire une progression efficace

•  Il est plus facile de travailler sur les syllabes que sur les phonèmes
•  Il est plus facile de reconnaître oralement une voyelle qu'une consonne
•  Il est plus facile d'entendre une syllabe (ou un son) en début de mot, puis en fin de mot, et plus difficile en milieu
•  Il est plus facile d'entendre une consonne longue (ch) qu'une courte (t)

Pour avoir de bons ateliers :

•  Stimuler les élèves
•  Choisir des supports aux graphismes simples, qui évitent « l'affectif » (ils éviteront aux enfants de porter leur attention sur autre chose que la prononciation du mot). Par exemple une fille avec des colliers. L'attention de l'enfant pourra se porter sur l'accessoire (le collier) au lieu de se concentrer sur la fille.
•  Les entraîner

 

a-  Sensibilisation aux sons

Les étapes : les percevoir, les discriminer, apprendre à les situer, les reproduire.

 

b-  La syllabe

Il faut développer la conscience syllabique, savoir l'isoler, l'identifier, et la manipuler.

Des exemples de jeux :

Conscience syllabique, savoir l'isoler, l'identifier

- Dire le nombre de syllabes dans son prénom.
-   Jeu de la course aux syllabes : Il y a sur le sol deux ligne de cerceaux et au départ de chaque ligne, un enfant. Chaque enfant pioche une image, il doit dire ce que c'est et sauter un nombre de fois correspondant au nombre de syllabes du mot sur l'image. (ex pour « écureuil », il saute trois fois, pour « lac », une fois). Il pioche à nouveau jusqu'à être arrivé et le premier arrivé gagne. On peut imaginer de le faire en équipe pour que davantage d'enfants participent, le coéquipier venant prendre la place de celui qui vient de le faire.
-  3 boites, une pour les mots à une syllabe, une pour 2 syllabes et une pour 3. Les enfants prennent une image au tableau et vont la poser dans la bonne boite.
-  Des images sont coupées : un mot de 2 syllabes est coupé en 2, un de 3 en trois. Les enfants cherchent les morceaux et disent une syllabe à chaque fois qu'ils posent un morceau.
-  La syllabe « modèle » est par exemple « ri ». On dit le mot souris et l'enfant doit colorier le rectangle qui correspond à la place de la syllabe dans le mot. (Les syllabes sont symbolisées par des rectangles).

Manipuler

-  Dire son nom et ajouter une syllabe « bou ».
-  Dire un mot en disant deux fois la dernière syllabe. « Robobot »
-  Inverser des syllabes : Il y a des images au tableau et l'adulte désigne l'une d'entre elles en inversant les syllabes « lonba », les enfants doivent trouver qu'il s'agit du ballon. C'est ensuite un enfant qui fait l'exercice.
-  Supprimer une syllabe, celle du début : lundi donne « di ».
-  Supprimer la syllabe de la fin : écureuil donne « écu » puis « é »


 c- Attaques (début de mot) et rimes

Jeux
- Tri d'images qui commencent par une syllabe.
- Trouver des images qui finissent pareil.
- Jeu de mémo : prendre des images qui commencent par la même syllabe.

 

d- Phonèmes

Percevoir, discriminer

-  Boite à sons : identifier le son identique à différentes images
- Jeu de domino : faire correspondre les sons identiques sur deux images
- Jeu de l'oie : mettre des cubes de couleur sur l'image sur laquelle on tombe, en fonction des sons entendus. (son « a », « ou » et « t ») si je tombe sur le « gâteau » je mets un cube pour le « a » et un pour le « t ».

Isoler - identifier des phonèmes

-   Boites avec une étiquette « a », « o » ou « i » et des images. Les enfants doivent choisir les images qui contiennent le son dont ils sont responsables.
- 3 panneaux représentent les mots à 1, 2, ou 3 syllabes symbolisées par des rectangles. L'enfant a une image qu'il doit mettre au sous le panneau correspondant et dire s'il entend un son (par ex le son « a ») au début, au milieu ou à la fin en coloriant le bon rectangle.
- Dessiner sur l'ardoise le nombre de syllabes d'un mot et mettre un point pour dire où l'on entend « a ».
-   Sur une série d'images, chercher l'intrus qui n'a pas le même nombre de syllabe.
-   Segmenter une syllabe en phonèmes : les enfants ont des étiquettes avec des lettres. « Je te dis « ta », ils doivent prendre le « t » et le « a ».
-   CP Segmenter un mot en syllabe en séparant les syllabes par des traits.

Fusionner les phonèmes

- Les enfants ont des images. « Je dis « ch »..  « ou », et ils doivent trouver l'étiquette correspondante, « chou ».
-   CP : Des étiquettes (en cursive) ou les sons composés sont écrits et les enfants doivent recomposer un mot ex : m a t in ch an s on.
-   CP : Enlever le son du début de mot et le remplacer par un autre. Exemple : le son « k » : « chocolat » devient « kocolat ».
-   Retirer le son du début de mot et le remplacer par un autre : drapeau devient « rapeau » puis « crapaud » (les mots n'auront pas forcement un sens).
-   A la fin d'un mot, on remplace le son par un autre : « hérisson » donne « hérissou », « pont » donne « pou ».

Des outils d'évaluation très bien faits sont disponibles sur :

http://www.banqoutils.education.gouv.fr

Des supports pédagogiques adaptés en particulier au soutien scolaire sont commercialisés aux éditions « la cigale »

accueil

lecture

math

graphisme

arts plastiques

thèmes

histoires

albums

sport

jeux

chants

pédagogie

spécial parents

fichiers