Masques de sorcières et sorciers
Il faut fabriquer un support qui sert à poser le papier mâché ou les bandes plâtrées, qui donneront le masque de l'enfant. Ici, j'ai pris un emballage d'assiette à deux compartiments (ou l'on a une purée pour les bébés) mais d'autres supports peuvent faire l'affaire. La pâte à modeler sert à faire le nez et les sourcils.
Recouvrir de gros scotch marron pour maintenir les différents éléments. Recouvrir de papier aluminium, qui permettra de retirer facilement les bandes plâtrées ou le papier mâché.
Ici, on voit un enfant qui recouvre un moule de bandes plâtrées (ce n'est pas le moule du sorcier). Il faut mettre plusieurs épaisseurs : pour les bandes plâtrées, on les trempe dans l'eau puis on les masse sur le support. Si on utilise la technique du papier mâché, on trempe des bandes de papier journal dans de la colle à papier peint, on pose sur le support et on masse.
Il faut laisser sécher sur un chauffage. Puis peindre le masque soigneusement avec une peinture acrylique. Ce sont les enfants qui ont fait les choix esthétiques : masque perforé ou non aux yeux, masque avec cheveux ou chauve, graines, paillettes... Les gros éléments sont collés avec un pistolet à colle. Les éléments qui sont incrustés le sont grâce à la technique suivante : pâte à bois colorée à l'encre que l'on applique en couche épaisse et on y incruste des graines et perles. Pour les paillettes, on fait un trait de colle et on verse les paillettes dessus. Elles restent collées.

masques en pâte à bois


masque en papier mâché, réaliser à partir du moule de droite, fait avec une petite corbeille en plastique carré et des emballages de beurre.


retour vers masques carnaval

accueil

lecture

math

graphisme

arts plastiques

thèmes

histoires

albums

sport

jeux

chants

pédagogie

spécial parents

fichiers